• Soutenance de thèse,

Impact économiques de l'immigration en France: finances publiques et consommation.

Publié le 11 octobre 2013 Mis à jour le 6 décembre 2017

Mme Ndeye Penda SOKHNO présente ses travaux de recherche le jeudi 14 décembre 2017 à 9h00

Date(s)

du 14 décembre 2017 au 15 décembre 2017


à 09h00
Lieu(x)
Bâtiment B (Pierre Grappin)
Bâtiment B
Salle Paul RICOEUR (B016)
 
Mme Ndeye Penda SOKHNO, présente ses travaux de recherche en vue de l'obtention du doctorat en Sciences économiques.

Section CNU: 05 -  Sciences économiques

Directeur de thèse : M. Lionel RAGOT, Professeur des Universités


Membres du jury :

M. Michel BEINE, Professeur des Universités, Université du Luxembourg
M. Hippolyte D'Albis, Professeur des Universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
M. Xavier CHOJNICKI, Professeur des Universités, Université Lille 3 Charles de Gaulle
M. Jean-Christophe DUMONT, Directeur, Org. Coppération de Développement Econ.
M. Hubert JAYET,  Professeur des Universités, Université Lille 1.
M. Lionel RAGOT, Profeseseur des Universités, Université Paris Nanterre.


Résumé

La question de l'immigration, dans les économies d'accueil, est aujourd'hui au centre des préoccupations politiques, économiques et sociales. L'immigration est perçue, de nos jours, comme un problème plus qu'une opportunité pour les sociétés d'accueil en général et la France en particulier. Les résultats du sondage du Transatlantic Trends entre 2008 et 2013 montrent qu'en France, malgré des pourcentages inférieurs à ceux des États-Unis et du Royaume-Uni, l'opinion publique sur l'immigration s'est beaucoup dégradée. A la question percevez-vous l'immigration comme un problème plutôt qu'une opportunité ? 50% des sondés français répondaient par l'affirmatif en 2013. Ce pourcentage n'était que de 39% en 2008. Parallèlement, dans la plupart de ces pays, les projections démographiques montrent un vieillissement de la population et l'immigration pourrait être une solution face à ce problème. La thèse a pour objectif d'analyser, dans ce contexte de vieillissement démographique, les effets économiques de l'immigration en mettant l'accent sur son impact sur les finances publiques et la demande des ménages en France. Elle contribue ainsi à la littérature sur les coûts et apports de l'immigration dans les pays d'accueil. La thèse aide à comprendre les différences de comportements entre les natifs et les immigrés et offre ainsi une base pour prévoir la réaction de l'économie suite à un choc démographique dû à l'immigration. Elle participe également à éclairer sur les conséquences économiques d'une décision politique relative à l'immigration, en testant les effets des changements de politiques migratoires sur les finances publiques ou encore les effets de la hausse du revenu sur la consommation des ménages natifs et immigrés en France. La thèse s'articule autour de deux grandes parties : la première s'intéresse à l'impact budgétaire de l'immigration, avec dans un premier chapitre une évaluation comptable et dans un deuxième chapitre, une évaluation dynamique à l'aide d'un modèle d'équilibre général. La deuxième partie de la thèse se focalise sur la demande des biens et services privés des immigrés en France. Là encore, on distingue deux chapitres : le premier mesure la contribution des immigrés à la demande finale et le second analyse les comportements de consommation des ménages natifs et immigrés en France.

Mots-clés :

Migration internationale, immigrés, natifs, finances publiques, protection sociale, consommation, analyse comptable, MEGC.

 


 

Mis à jour le 06 décembre 2017