• Soutenance de thèse,

Politiques environnementales et pollution dans des modèles d’oligopole bilatéral

Publié le 11 octobre 2013 Mis à jour le 26 novembre 2018

M. Bene Wende KABRE présente ses travaux de recherche directeur de thèse M. Ludovic JULIEN le 11 décembre 2018

Date(s)

du 11 décembre 2018 au 12 décembre 2018


à 14h30 le 11 décembre 2018
Lieu(x)
Bâtiment B (Pierre Grappin)
Bâtiment B Pierre Grappin
Salle Paul RICOEUR (B016)
 
M Bene Wende KABRE, présente ses travaux de recherche en vue de l'obtention du doctorat en Sciences économiques.

Section CNU: 05 -  Sciences économiques

Directeur de thèse : M. Ludovic JULIEN, Professeur des Universités
Codirecteur : M. Louis DE MESNARD, Professeur des Universités


Membres du jury :

M. Mabel TIDBALL, Directeur de Recherche - HDR, INRA, Université de Montpellier
Mme Natacha RAFFIN, Professeur des Universités, Université de Rouen
M. Fabrice TRICOU, Maître de Conférence HDR,  Université Paris Nanterre
M. Louis DE MESNARD, Professeur des Universités, Université de Bourgogne.
M. Ludovic JULIEN, Profeseseur des Universités, Université Paris Nanterre.


Résumé 
Les Gaz à Effet de Serre (GES) jouent un rôle crucial dans la régulation du climat. Le changement climatique, conséquence de l'accumulation de GES dans l'atmosphère, a de nombreux impacts tels que les phénomènes météorologiques extrêmes (tempêtes, ouragans, cyclones, inondations, canicules, sécheresses), la disparution d'espèces animales et végétales, la prévalence croissante des maladies liées à la pollution atmosphérique (santé respiratoire par exemple). La pollution industrielle contribue au changement climatique. Par ailleurs, les firmes produisant un même bien sont en perpétuelle concurrence et leurs niveaux d'émission diffèrent selon leur technologie et leur pouvoir de marché. Compte tenu de ces effets néfastes croissants des agents économiques sur l'environnement, il est nécessaire que des politiques publiques soient mises en place pour réduire les émissions de GES.

L'objectif de la thèse est triple. D'une part, elle vise à analyser la pollution dans des structures de marchés où tous les agents se comportent de manière stratégique (concurrence oligopolistique). D'autre part, elle vise à effectuer des exercices de statique comparative afin de mesurer les effets des variations de paramètres sur les équilibres stratégiques. Enfin, elle étudie différentes politiques publiques pour réguler les émissions liées à cette pollution. Notons ici que la thèse porte plus sur l'atténuation que sur l'adaptation au changement climatique.

Le domaine exploré se situe au croisement de l'économie de l'environnement, et des jeux stratégiques de marché. En conséquence, nous présentons une revue de littérature principalement axée sur les jeux stratégiques de marché et leurs mécanismes de formation du prix (chapitre 1). Dans ce même chapitre, nous présentons des études réalisées dans quelques jeux stratégiques de marché avec des permis d'émission échangeables. Par ailleurs, nous proposons un modèle d'oligopole bilatéral avec pollution (chapitre 2). Dans ce chapitre, nous définissons et computons deux équilibres stratégiques avec pollution : l'équilibre de Stackelberg-Cournot et l'équilibre de Cournot. Ce chapitre permet de montrer comment des variations observées respectivement dans le coût marginal de la firme et de celui de son concurrent, affecteraient les niveaux des émissions. Aussi, il permet d'apprécier le bien-être des agents dans les deux structures de marché. Il est à noter que ce modèle, qui constitue un premier pas pour la modélisation en oligopole bilatéral, ne prend pas en compte les externalités environnementales dues à l'activité d'un agent sur un autre. A des fins de comparaison, en annexe de ce chapitre, nous étendons ce modèle au cas de préférences Cobb-Douglas asymétriques.

Ensuite, sur la base du précédent chapitre, nous développons au chapitre 3 un autre modèle dans lequel nous introduisons un marché de droits à polluer. Ce modèle prend désormais en compte les externalités environnementales par l'introduction d'un marché de droits à polluer, qui jusque-là n'a pas été modélisé dans un jeu séquentiel avec des marchés interdépendants, et où les agents ont des pouvoirs de marché asymétriques.
Dans un quatrième chapitre, nous développons un autre modèle dans lequel la pollution affecte directement et négativement l'utilité des seuls agents non-pollueurs. Les pollueurs sont conscients des effets néfastes et se protègent suffisamment. Dans un tel contexte et dans l'optique de réduire les effets de la pollution, nous étudions l'efficacité de différents mécanismes de taxation que nous comparons à celle du marché des droits à polluer.

 


Mots-clés :
Interaction stratégique; Pouvoir de marché; Oligopole bilatéral; Pollution; Marché de droits à polluer, Taxation des émissions polluantes. 


 

Mis à jour le 26 novembre 2018