• Soutenance de thèse,

du client au consommateur : Cadino, une chaîne succursaliste alimentaie française (1998-1960)

Publié le 11 mai 2016 Mis à jour le 9 octobre 2018

Soutenance de thèse en sociologie de Mme DESPRAT sous la direction de Valérie BOUSSARD

Date(s)

le 4 décembre 2017


à 14 h
Lieu(x)
Bâtiment B (Pierre Grappin)
salle B015 - René REMOND
Mme Diane DESPRAT, présente ses travaux de recherche en vue de l'obtention du Doctorat de Lettres et Sciences Humaines

CNU : 19 - Histoire,
Directeur de thèse :
Mme Sabine EFFOSSE, Professeur des Universités

Membres du jury
Mme Marie CARTIER, Professeur des Universités, Université de Nantes
M. Pierre FOURNIER, Professeur des Universités, Université Aix-Marseille
Mme Régine BERCOT, Professeur des Universités, Université Paris 8
M. Marc LORIOL, Chargé de Recherche - HDR, IDHES Paris 1
Mme Valérie BOUSSARD, Professeur des Universités, Université Paris Nanterre
Mme Sabine FORTINO, Maître de conférence, Université Paris Nanterre


Résumé
Chez les coiffeurs, satisfaire le client, lui apporter un moment de détente et de bien-être semble participer de leur rhétorique professionnelle. Cette insistance vis-à-vis du souci de la clientèle révèle par là même le poids de la relation de service dans l’activité de travail des coiffeurs. Dès lors, celle-ci est souvent décrite positivement. Pourtant, elle n’est pas sans poser problème et peut être l’objet de tensions. À partir d’une enquête ethnographique réalisée par observations participantes et par entretiens dans plusieurs salons de coiffure et dans deux établissements de formation au métier de coiffeur, cette thèse s’intéresse au rapport au travail des coiffeurs et plus spécifiquement à la relation qui lie ces derniers aux clients et à l’ambivalence qui en découle. En réalité, pour mener à bien cette relation, la profession construit un ensemble de dispositions spécifiques (savoir-être, travail émotionnel et relationnel) en direction des clients et auxquelles sont socialisés les apprentis au cours de leur formation en école et au salon de coiffeur. Toutefois, tout n’est pas créé dans la relation de service, certaines compétences s’appuyant sur des dispositions sociales de genre et de classe. Avoir ces dispositions est central pour permettre le bon déroulement de cette relation et ainsi pouvoir faire carrière dans la profession.

Mis à jour le 09 octobre 2018