• Soutenance de thèse,

Impacts macroéconomiques, financiers et environnementaux des fluctuations du prix du pétrole: trois essais empiriques

Publié le 27 octobre 2016 Mis à jour le 14 septembre 2017

M. Gomes Da Silveira présente ses travaux en soutenance en sciences Économiques, directrice de thèse Mme Mignon Valérie

Date(s)

le 3 octobre 2017

à 14h00
Lieu(x)
Bâtiment B - salle B016 Paul Ricoeur


M Gabriel GOMES DA SILVEIRA, présente ses travaux de recherche en vue de l'obtention du Doctorat de Sciences de Economiques.

CNU : 05 - Sociologie

Directeur de thèse :
Mme  Valérie MIGNON,


Membres du Jury :

Mme Antonia LOPEZ VILLAVICENCIO, Professeur des Universités, Université LYON 2
Mme Cristina TERRA, Professeur des Universités, ESSEC
Mme Cécile COUHARDE, Professeur des Univesités, Université Paris Nanterre
M. Olivier DARNE, Professeur des Universités, Université Nantes
Mme Valérie MIGNON, Professeur des Université, Université Paris Nanterre



Résumé :
Cette thèse analyse comment les fluctuations du prix du pétrole affectent les économies des pays exportateurs de produits de base. Plus précisément, l'objectif de cette thèse est d'étudier les impacts macroéconomiques, financiers et environnementaux des fluctuations des prix du pétrole, en accordant une attention particulière à l'hypothèse de la monnaie du pétrole. À cette fin, cette thèse se compose de trois chapitres. Les premier et deuxième chapitres portent sur le taux de change réel des devises de plusieurs pays exportateurs de pétrole. Le troisième chapitre explore les liens entre le prix des biocarburants et le compte courant des pays émergents et en développement exportant ou important des matières premières agricoles contrôlant l'effet non linéaire potentiel exercé par le prix du pétrole sur cette relation. Ces chapitres montrent que si le prix du pétrole a un effet macroéconomique sur les économies exportatrices de pétrole et les pays exportateurs de produits agricoles, son impact varie d'un pays à l'autre et il n'y a pas de règle unique pour décrire le fonctionnement de ces économies.

 

Mis à jour le 14 septembre 2017