• Soutenance de thèse,

Essais sur la liquidité, la banque centrale et ses actions en dernier ressort.

Publié le 17 octobre 2013 Mis à jour le 15 novembre 2017

Mme RIEU FOUCAULT Anne Marie, présente sa thèse en Sciences économiques Directrice de thèse Mme SCIALOM Laurence

Date(s)

le 22 novembre 2017


à 14h00
Lieu(x)
<Libellé inconnu>
 
Mme Anne Marie RIEU-FAUCAULT présente ses travaux de recherche en vue de l'obtention du doctorat en Sciences Economiques

Section CNU : 05 -  Sciences économiques

Directeur de recherche :

M. Laurence SCIALOM, Professeur des Universités


Membres du jury :

M. Jean Pierre ALLEGRET, Professeur des Universités, Université Côte d'Azur Nice
M. Xavier RAGOT, Directeur de Recherche , Observatoire Français des Conjonctures E
M. Jean- Bernard CHATELAIN, Professeur des Universités, Université de Paris 1
M. Vincent BIGNON, Economiste, Banque de France
M. Jean Pierre LANDAU, Invité(e)
M. Jean Charles ROCHET, Professeur d'enseignement supérieur, Université de Genève
Mme Laurence SCIALOM, Professeur des Universités, Université Paris Nanterre

Résumé :

Cette thèse comprend trois essais sur le futur des banques centrales et sur la manière dont elles doivent réguler la liquidité. Réguler la liquidité pour le futur, nécessite pour les banques centrales, de justifier et de concevoir une politique de la liquidité. Cette politique de la liquidité existe de fait sous la forme des mesures non conventionnelles mais n’est pas formalisée. L’apport de cette thèse est de proposer une conceptualisation de la politique de la liquidité, comme élément marquant du futur des banques centrales et comme fondation théorique des rôles en dernier ressort des banques centrales. La thèse montrera qu’il s’agit en fait d’une politique des liquidités du fait de l’existence de différents types de liquidités. Elle l’illustrera par la proposition d’un modèle théorique et mettra en relation théorie et pratique des liquidités. La thèse traite le rôle de la banque centrale sur la liquidité tout d’abord sous la forme d’un preneur de risque en dernier ressort puis ensuite sous la forme d’un agent central agissant sur les différentes formes de liquidité. Les deux premiers essais couvrent la problématique de la banque centrale, preneur de risque en dernier ressort, sous un aspect positif dans le premier essai puis sous un aspect normatif dans le deuxième. Le dernier essai intègre le concept de preneur de risque en dernier ressort dans un ensemble plus large d’actions de la banque centrale, couvrant les différentes formes de liquidité.



Mots Clés :
Liquidité, Banque centrale, Conception de mécanisme, Stabilité financière, Actions en dernier ressort, Politique monétaire.

Mis à jour le 15 novembre 2017