• Soutenance de thèse,

L’implication dans la création normative en milieu de travail : étude d’une entreprise d’installation et de maintenance de matériel électrique et thermique

Publié le 3 décembre 2015 Mis à jour le 18 mars 2019

Mme Murtada Dima présente sa thèse directeur de thèse M. Eric PEZET L’implication dans la création normative en milieu de travail. Étude d’une entreprise d’installation et de maintenance de matériel électrique et thermique

Date(s)

le 19 mars 2019

le mardi 19 mars 2019
à 13h30
Lieu(x)
Bâtiment L (Paul Ricoeur)
Nanterre Bâtiment B Salle Paul Ricoeur

Mme Dima MURTADA, présente ses travaux de recherche en vue de l'obtention du Doctorat de Sciences de Gestion .

CNU : 06 - Sciences de Gestion
Directeur de thèse :
M. Eric PEZET,


Membres du Jury :

M. Frédéric GAUTIER, Professeur des Universités, Université Paris 1
M. Alan MCKINLAY, Professeur d'enseignement supérieur, Université de Newcastle
Mme Geneviève MUSCA, Maître de conférence HDR, Université Paris Nanterrre
M. Ewan OIRY, Professeur d'enseignement supérieur, Université du Québec à Montréal
Mme Liliane RIOUX, Professeur des Universités, Université Paris Nanterre
M. Eric PEZET, Professeur des Universités, Université Paris Nanterre
Mme Anne MIONE, Professeur des Université, Université Montpellier 1


Résumé :
La création des normes au sein des organisations est un phénomène assujetti aux influences sociales, aux interactions entre les individus, aux négociations entre acteurs et à la diffusion des innovations. L’individu a une place centrale dans ce phénomène, que ce soit par l’initiation d’une nouvelle norme, son acceptation ou sa diffusion. La contribution des individus à la création normative est pourtant peu étudiée par la littérature. Notre recherche propose d’isoler des cas d’implications individuelles envers la création de normes spécifiques. L’objectif étant de saisir la richesse des apports des individus à cette création et de mieux comprendre les raisons derrière leurs actions en faveur d’une nouvelle norme. La recherche présente la formation de l’implication sous la forme d’un processus comportant trois phases : la remise en cause du statu quo, l’évaluation positive de l’implication et la manifestation de l’implication par des actions et des comportements en faveur de la nouvelle norme. Ce processus est traversé par des déterminants affectifs et cognitifs chez les individus et est favorisé par des facteurs d’ordre personnel, interpersonnel, sociétal et organisationnel.

Mots-clés :

implication des salariés, approche processuelle, création des normes, changement des normes, secteur du bâtiment

Mis à jour le 18 mars 2019